Salim Barakat: Les Plumes ou – Les preuves qui échappèrent à Mem Azad durant sa lointaine et drolatique escapade

sb.jpg

Mem, un jeune Kurde de Syrie, est envoyé par son père à
Chypre, où il doit entrer en contact avec un personnage
mystérieux, le „Grand Homme“. Six ans plus tard, il n’a pas
réussi à remplir sa mission. Usé par sa quête improbable, en
proie aux affres de l’exil, il envisage d’abréger ses jours.
Défilent alors dans sa mémoire les souvenirs de Qamishli, sa
ville natale, des anecdotes sur sa famille haute en couleur, les
vicissitudes de son peuple dupé par l’histoire, les légendes
véhiculées par son père au sujet d’un âge d’or où les Kurdes
auraient vécu libres et prospères… Six ans plus tôt. Mem vit à
Qamishli avec Dino, son frère jumeau. Etrangers dans leur
propre pays, le régime syrien leur ayant toujours dénié le droit
d’être kurdes, ils mènent une existence précaire et désespérée.
Un beau jour, Mem s’évanouit mystérieusement dans la nature
et, peu à peu, le doute s’installe Mem est-il parti à Chypre ?
Serait-ce plutôt Dino ? La vie de Mem ne serait-elle pas le
rêve de son frère ? Dans une prose somptueuse portée par un
souffle épique qui mêle figures de l’histoire et héros
légendaires, qui fait dialoguer oiseaux, plantes, anges et cours d’eau, Salim Barakat a peut-être offert aux Kurdes – en langue arabe, paradoxalement – le roman le plus puissant sur leur quête de liberté et de dignité.

Quelle: http://www.babelio.com/livres/Barakat-Les-Plumes-ou–Les-preuves-qui-echapperent-a-Mem-/366250

Advertisements

Kommentar verfassen

Trage deine Daten unten ein oder klicke ein Icon um dich einzuloggen:

WordPress.com-Logo

Du kommentierst mit Deinem WordPress.com-Konto. Abmelden / Ändern )

Twitter-Bild

Du kommentierst mit Deinem Twitter-Konto. Abmelden / Ändern )

Facebook-Foto

Du kommentierst mit Deinem Facebook-Konto. Abmelden / Ändern )

Google+ Foto

Du kommentierst mit Deinem Google+-Konto. Abmelden / Ändern )

Verbinde mit %s